Etude des possibilités de production de maïs (Zea mays L.) et de soja (Glycine max (L.) Merr.) sur couverture de (Mucuna pruriens (L.) DC. dans les conditions écologiques de Kikwit en République Démocratique du Congo

RESUME

En vue d’évaluer les possibilités de production de cultures vivrières traditionnelles de la région (maïs Zea mays L., soja Glycine max (L.) Merr.) dans un couvert permanent du sol avec Mucuna pruriens (L.) DC., un essai a été réalisé dans la partie rurale de la Ville de Kikwit (Commune de Lukemi, Quartier Kanzombi) dans un dispositif en blocs complets randomisés avec trois répétitions et six traitements. Les traitements appliqués sont : T1 : Maïs, T2 : Soja, T3 : Mucuna, T4 : Maïs + Mucuna, T5 : Soja + Mucuna et T6 : Maïs + Soja + Mucuna. Les résultats obtenus ont montré que la couverture du sol avec Mucuna pruriens permet d’améliorer les rendements de maïs et de soja. Le rendement le plus élevé de maïs (2233,3 kg/ha) a été enregistré dans les parcelles où il était associé avec le soja et M. pruriens. Il était deux fois plus élevé que celui enregistré dans les parcelles où il était cultivé en pur (1041,7 kg/ha). La comparaison de l’efficacité biologique des associations culturales à celle de cultures pures a montré qu’il faut 3,1 ha pour produire 2233,3 kg de maïs et 558,9 kg de soja en cultures pures. Des études ultérieures sur l’évolution du carbone organique du sol, l’évaluation de la durabilité de ce système à long terme et les possibilités de sa diffusion en milieu paysan sont nécessaires.

Mots clés : Association, rendement maïs et soja, Mucuna, Kikwit.

Merveilleuse Pamba, Jean Claude Muwo, Ikonso Mwengi